blurred cannabis background2
Cover skewed lines

Le système endocannabinoïde

Qu'est-ce que le système endocannabinoïde?

Le système endocannabinoïde est un régulateur homéostatique clé car il joue un rôle dans presque tous les systèmes physiologiques du corps. Pendant très longtemps, on a ignoré sa fonction comme un moyen thérapeutique possible, en particulier parce qu'on ne connaissait pas beaucoup les implications du système en matière de maladies. Cependant, avec les réussites incroyables rapportées de l'utilisation de cannabis médicinal et produits de chanvre, en particulier le cannabidiol (CBD) et l'acide cannabidiolique (CBDA), de nombreux scientifiques médicaux se concentrent aujourd'hui sur le système endocannabinoïde.

Des preuves plus concluantes sont apparues pour soutenir la théorie de la déficience endocannabinoïde clinique posée par le Dr Ethan Russo et en particulier pour des maladies telles que la migraine, la fibromyalgie ou encore le syndrome du côlon irritable. Compte tenu du grand nombre de maladies qui ont montré des anomalies endocannabinoïdes telles que l'épilepsie, le cancer et un large éventail de maladies neurodégénératives, le système endocannabinoïde est un domaine qui sera sans doute encore exploré à l'avenir.

En dehors des composés dérivés du cannabis, il a récemment été mis en évidence qu'un large éventail de composés naturels interagissait avec le système. Néanmoins, le CBD et le CBDA sont toujours considérés comme les composés clés (ou ceux qui ont montré le plus d'efficacité jusqu'à ce jour), et leurs preuves thérapeutiques et leur valeur augmentent de jour en jour. Les recherches sur le CBD et le CBDA augmentent de plus en plus et un grand nombre de cibles thérapeutiques ont été révélées. Le mécanisme d'action précis pour ces deux composés reste encore un mystère, mais leurs caractéristiques pharmacologiques fournissent des indices intéressants quant à leur fonctionnement.

coccinelle sur feuille de chanvre

Le cannabidiol : Comment ça marche ?

L'action pharmacologique du CBD est très intéressante, car il a très peu d'effet sur les récepteurs CB1 et CB2. Cependant, le CBD est capable de bloquer les actions des composés qui activent ces récepteurs, tels que le THC. Cette propriété du CBD est importante car elle peut supprimer cette psychoactivité du THC, qui peut cependant être utile pour ceux qui utilisent le THC comme traitement de la douleur et de la spasticité. Réduire la psychoactivité permettrait de réduire les «effets secondaires» du THC et du cannabis médicinal, et cet équilibre peut être contrôlé en administrant du CBD avec du THC.

L'enzyme amide hydrolase des acides gras (FAAH) est l'enzyme responsable de la dégradation intracellulaire de l'anandamide, et il a été démontré que le CBD inhibe cette enzyme. De cette façon, le CBD restaure les niveaux d'anandamide (en arrêtant sa dégradation), rétablissant ainsi la déficience clinique endocannabinoïde observée dans de nombreuses maladies. Un essai clinique réalisé avec le CBD pour la schizophrénie a montré qu'il provoquait une augmentation significative des taux sériques d'anandamide, ce qui était considéré comme étant la cause de l'amélioration clinique.

purest cbd oil in nature

Le CBD montre un lien avec les récepteurs non endocannabinoïdes

Le CBD est un composé énantiomère. L'énantiomère (-) s'est révélé significativement plus puissant que l'énantiomère (+) dans l'inhibition de la FAAH. Par contre, l'énantiomère (+) a montré plus d'affinité pour les récepteurs CB1 et CB2 que l'énantiomère (-). Ainsi, le (+) CBD servirait probablement mieux en combinaison avec le THC, tandis que le (-) - CBD pourrait être mieux servi pour traiter la déficience endocannabinoïde. Des études ont révélé que le CBD a une affinité pour certains canaux cationiques du potentiel de récepteur transitoire (TRP), ce qui permet d’élargir le nombre de maladies que le CBD peut cibler. Le CBD a montré qu'il désensibilisait c’est à dire qu’il atténuait l'activité du récepteur des canaux TRPV1, TRPV2, TRPV3, TRPV4 et TRPA1.

Ces récepteurs sont très actifs dans les états douloureux de nombreuses maladies. Le CBD s'est également avéré être un antagoniste du récepteur TRPM8, qui est une autre cible de récepteur intéressante pour le traitement de la douleur en particulier concernant l'allodynie. En dehors du système endocannabinoïde, le CBD cible également les principaux récepteurs de signalisation neuronale tels que 5-HT1a et 5-HT3a. Bien que l'on ne connaisse pas grand-chose des implications de ces récepteurs sur les maladies, on pense qu'ils sont fortement impliqués dans des maladies telles que l'épilepsie et de nombreux troubles anxieux.

fleur de cannabis

L'acide cannabidiolique (CBDA) : le précurseur avec un rôle important

Le CBDA est le précurseur acide du CBD. La conversion se produit classiquement à partir d'une réaction activée par la chaleur, conduisant à l'élimination du groupe carboxyle sur le CBD. Comme l'interaction du CBDA avec le système endocannabinoïde est assez limitée, elle est souvent négligée en tant que composé thérapeutique. Cependant, il a un certain nombre de récepteurs cibles intéressants qui sont très pertinents pour un certain nombre de maladies. Tout comme le CBD, le CBDA désensibilise également les récepteurs TRPV1, TRPV3, TRPV4 et TRPA1.

Le CBDA pourrait donc avoir des propriétés prometteuses pour le traitement des états de douleur qui proviennent d'un certain nombre de maladies, et qui déclenche souvent une activité à ces récepteurs. CBDA a peu d'affinité avec les autres récepteurs du système endocannabinoïde, mais inhibe les médiateurs inflammatoires clés tels que COX-1 et COX-2. Notons que son action sur COX-1 est importante, car des recherches récentes ont démontré que cette enzyme peut être une cible prometteuse pour réduire les crises.

D'autre part, le COX-2 est une enzyme responsable d'un nombre important de processus inflammatoires dans le corps, et l'inhibition de cette enzyme peut aider à traiter les symptômes de maladies, comme l'inflammation qui est un symptôme commun dans la plupart des maladies. En inhibant ces enzymes, le COX-2 peut être capable d'avoir les mêmes actions que d'autres médicaments ayant un mécanisme d'action similaire, tels que : l'acide acétylsalicylique (Aspirine), le naproxène, l'ibuprofène et la tolmétine.

gros plan de plante de chanvre

Les molécules ayant une synergie action

 

De nombreux faits ont montré que la CBD et la CBDA fonctionnent le mieux ensemble, en particulier pour des maladies telles que l'épilepsie.Les actions combinatoires des composés sont nécessaires car les maladies sont souvent causées par la mauvaise régulation de multiples systèmes physiologiques dans le corps. Les scientifiques qui étudient la physiopathologie de ces maladies peuvent également tirer des enseignements de ces résultats et mieux comprendre les mécanismes de la maladie. La CBD et la CBDA ont d'incroyables propriétés thérapeutiques justement parce qu'elles se complètent mutuellement.

Des données très récentes ont révélé que les cannabinoïdes acides, tels que la CBDA, peuvent aider à l'absorption et aumétabolisme du CBD ou d'autres phytocannabinoïdes. De plus, l'administration de CBDA avec CBD diminue la quantité de CBD requise pour atteindre le même niveau d'efficacité.

cannabis féminin